Affluence à la séance de présentation du Master ISF

Article publié le 04 mars 2022

Mercredi 2 mars, comme chaque année à cette même période, les étudiants de Paris Panthéon-Assas Université, inscrits dans les filières d’enseignement de l’économie – ainsi, bien sûr, que les 3è année du CMI EFiQuaS – sont venus assister en nombre, à la présentation du Master ISF, troisième et dernier diplôme de la formation au label.

Animant la présentation, Maria Rifqi – enseignant chercheur au Lemma (1) et co-directrice du Master ISF (2) – n’a pas manqué de qualifier cette formation de très convoitée. « Le Master ISF reçoit quelque 500 candidatures pour 35 places par promotion. Soit environ 15 fois plus de candidats que nous ne pouvons en accueillir. »
Sérieux atout, entre 95 à 97 % des diplômés de ce Master et donc, également, des labellisés CMI EFiQuaS, sont en emploi, six mois au maximum, après l’obtention de leur diplôme. La formation en alternance université / entreprise est pour beaucoup dans cette rapide insertion dans le monde de l’ingénierie financière, devaient confirmer les grands témoins (3) de la formation, invités à présenter leur parcours universitaire et professionnel, pour ensuite répondre à toutes les questions du public étudiant.
Pour Karim El Hadani, chargé de provisionnement à la direction financière chez Crédit Agricole Assurances, tout est même allé très vite : « Neuf mois avant la fin de ma deuxième année en alternance, mon employeur m’a fait une proposition de recrutement ».
« En 1ère année de Master, entre l’apprentissage et les cours jusqu’à, parfois, 22 heures, on peut dire que le rythme est très soutenu, mais ça en vaut vraiment la peine. Alors qu’on est en poste, les offres et les sollicitations continuent d’arriver », témoignait pour sa part Nadège Juillard, chez Natixis.

L’alternance dès la 1ère année se fait au choix de l’étudiant, elle est obligatoire pour tous en 2è année. Chloé Saurel, aujourd’hui doctorante au Lemma, qui a réalisé deux années d’alternance chez Natixis, recommande aux étudiants « de bien se renseigner auprès des anciens pour décider de leur choix. Tout dépend du type de poste que l’on vise a priori, en sortie du diplôme. »
« L’anglais est une matière loin d’être à négliger », avertit Jérémie Bonnefoy, en poste chez Axa depuis 15 ans, et enseignant du Master : « La plupart d’entre vous vont travailler dans des groupes internationaux. D’où, par ailleurs, il est ensuite aisé de migrer à l’international. »
Enfin, un conseil avisé donné par Lancelot Tullio, chez LCL : « Ne jetez pas vos cours, une fois embauchés. Vous verrez, ils risquent bien de vous servir… ».
En résumé, beaucoup de candidats, beaucoup de travail, mais des débouchés assurés.
Rappelons que les étudiants du CMI EFiQuaS, validant leur 3è année du label et souhaitant poursuivre leur formation, sont admis directement dans le Master ISF, sans passer par le passage critique de la sélection.

(1) Laboratoire d’économie mathématique et de microéconomie appliquée (laboratoire d’appui du CMI EFiQuaS)

(2) Master ISF : Ingénierie Statistique et Financière. Co-directeurs : Antoine BILLOT, Marianne GUILLE, Maria RIFQI, Ali SKALLI.

(3) Intervenants à la présentation :
Jérémie BONNEFOY – Axa (Enseignant du Master ISF) ; Karim EL HADANI (CMI EFiQuaS, promotion 2021) – Crédit Agricole Assurances ; Nadège JUILLARD (Promotion 2019) – Natixis ; Chloé SAUREL (Promotion 2018) – Doctorante au Lemma (laboratoire d’appui du CMI EFiQuaS) ; Lancelot TULLIO (Promotion 2020) – LCL

16 mai 2022

0 responses on "Affluence à la séance de présentation du Master ISF"

Leave a Message

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

top
© CMI EFiquaS 2020    
X