Pauline Oger, étudiante en 4è année CMI EFiQuaS

En fin de licence CMI, on a effectué trois stages. Le monde de l’entreprise ne nous est donc pas étranger. Alors, personnellement, j’ai choisi de poursuivre en formation initiale pour profiter d’une dernière année entièrement consacrée à étudier. Il y a aussi certains cours  que je souhaitais vraiment suivre, Théorie des jeux appliquée ; Théorie de la décision, risque et incertitude, par exemple…
Bien sûr, je serai très heureuse d’intégrer une entreprise l’année prochaine, mais je pense que le bagage d’enseignements théoriques supplémentaires acquis durant cette quatrième année me sera très utile, une fois en apprentissage. Et puis, peut-être que je poursuivrai ma formation par un doctorat de recherche. Dans ce cas, cette année universitaire me sera très utile. Je dois aussi avouer que l’ambiance de l’université me plaît beaucoup, au point d’y rester avec mes amis, parfois bien après la fin des cours. Le choix de l’apprentissage dès la quatrième année, est donc en réalité surtout affaire de personnalité…
Mes meilleurs souvenirs ? Les rencontres avec mes homologues de la fédération CMI France, par le biais de mon engagement durant trois ans, à la présidence de l’association CMI EFIQUAS ASSAS. Nous nous formons dans des spécialités très variées et très différentes, mais le réseau FIGURE est un socle commun très enrichissant. J’ai hâte d’être labellisée en même temps que tous les CMI France qui sont devenus mes amis et devraient le rester !

0 0

top
© CMI EFiquaS 2020    
X